Image 01

Archive for the ‘Uncategorized’ Category

Trouver sa passion !

Monday, April 15th, 2013

Une passion c’est quelque chose que vous faites sans voir le temps passer.  Quelque chose que vous avez hâte de poursuivre et que vous devez toujours arrêter trop tôt à votre goût.  Quelque chose qui vous fait sourire et dont vous pourriez parler sans cesse pendant des heures. Alors, avez-vous une passion ?

Certaines pratiquent leur passion à tous les jours dans le cadre de leur travail. (C’est, d’après moi, l’objectif que nous devrions toutes avoir.)  D’autres, vivent leur passion à travers leurs temps libres, leurs loisirs ou dans leur quotidien.  Certaines aiment la lecture, la peinture, l’écriture, la musique, les mathématiques, le sport, la danse, le tricot, les sciences, les fleurs, les astres, la cuisine, la vie…  Et d’autres encore, n’ont aucune idée de ce qui les passionne.

Pour toutes sorte de raisons, elles se donnent des excuses : « Je n’ai pas le temps, je priorise mes enfants, rien ne me passionne, je m’intéresse à tout… »  Ces femmes passent à côté d’une opportunité inouïe d’ajouter du bonheur à leur quotidien.

Parce qu’avoir une passion nous fait vivre un tas d’émotions positives.  Bien sûr, vivre notre passion nous est agréable et nous en retirons du plaisir, mais elle peut nous apporter encore plus.  Elle contribue à se sentir compétente et fière.  Elle nous permet de s’accomplir, de se dépasser, d’en apprendre plus, de repousser nos limites…  Notre passion peut nous faire vivre des expériences uniques et nous faire rencontrer des personnes formidables.  Elle nous fournit aussi le regain d’énergie qui nous fait défaut parfois et surtout elle nous accroche un sourire aux lèvres sans effort.

Si c’est votre cas, pourquoi ne pas vous donner l’objectif de découvrir dans les prochaines semaines une chose qui vous passionne ?  Vous vous ferez ainsi l’un des plus beaux cadeaux qui soit.  Avoir une passion, c’est toujours une valeur ajoutée dans une vie.  Alors, trouvez ce qui vous passionne et dites-vous : « Quel bonheur d’être passionnée ! »

À bientôt,

Soyez heureuse !

Annie

Annie Carpentier,
Auteure, conférencière
Quel bonheur d’être une mère heureuse, Éditions Quebecor

Améliorer sa vie, plus simple que vous le penser!

Thursday, April 4th, 2013

Nous rêvons toutes d’un tas de choses que l’on ne prend pas le temps de faire.  Que ce soit aussi simple que de bouger plus, lire d’avantage, apprendre à peindre, réorienter sa carrière ou aussi extravagant que de partir pour un safari en Afrique.  Nous avons toute dans la tête la liste de nos « Si je pouvais, je… »

 

Pourquoi ne pas mettre tous nos désirs sur papier?  Question de voir ce qui s’y cache vraiment.  Faites abstraction de toutes les objections qui vous viennent en tête et écrivez tout ce que vous aimeriez faire, tout ce que vous souhaitez secrètement.  Faites votre commande aussi longue que vous avez d’envie et surtout ne vous mettez pas de limite.

 

En la relisant, vous vous direz peut-être que certains de vos rêves sont irréalisables.  Mais mettez-vous au défi.  Trouvez en un qui vous semble plus accessible et décider de le réaliser.  Pour vous aider, dresser une autre liste.  Cette fois, celle des étapes à faire pour atteindre votre objectif.  Par exemple, si vous avez décidé de sortir plus souvent en amoureux, vous pourriez: sélectionner le jour et le moment qui vous conviennent le mieux, bloquer à l’avance les dates aux agendas un fois par mois, demander des références de gardienne à vos copines, réserver une gardienne à l’avance, prévoir les repas des enfants…

 

Vous verrez que chaque étape réussie vous donnera la confiance de poursuivre.  Assurez-vous que vous pouvez accomplir chacun des points de votre liste.  Si une tâche vous semble trop grande, subdiviser là en étapes encore plus petites pour être certaine d’être en mesure de toutes les accomplir.

 

Avant de réaliser cet exercice vous pensiez peut-être qu’il serait bien compliqué de sortir deux fois par mois seul avec votre amoureux.  Vous supposiez peut-être que votre horaire était trop chargé ou qu’il était difficile de trouver une gardienne.  Maintenant, vous prenez conscience que c’est bien plus simple que vous ne le croyiez.

 

Vous réalisez ce que cela veut aussi dire ?  Tous les autres éléments de votre liste sont aussi plus accessibles que vous ne le pensez !  Peu importe votre point de départ, si vous décidez de progresser sans cesse vers un objectif, vous l’atteindrez.

 

Quel bonheur de réaliser ses rêves !

 

À bientôt,

 

Soyez heureuse !

 

Annie

 

Annie Carpentier,
Auteure, conférencière
Quel bonheur d’être une mère heureuse, Éditions Quebecor

 

Afficher les succès de nos enfants et les nôtres!

Wednesday, March 20th, 2013

Tous les parents ont chez-eux quelques endroits dans la maison dédiés à étaler les œuvres et les preuves de succès de leurs enfants.  On y retrouve des dessins de toutes sortes, des bricolages originaux, des certificats, des photos, des diplômes, des médailles en carton, des trophées et autres attestations des bons coups de nos enfants.

Pour la plupart des parents, c’est tout naturel de le faire.  D’abord pour faire plaisir à nos enfants et bien sûr parce qu’on est fier d’eux.  Aussi, sans le réaliser, on contribue ainsi à augmenter leur confiance en soi.  Effectivement, voir leurs réussites accrochées sur le mur ou exposées à la vue de tous sur le frigo ou sur la tablette du foyer et très valorisant pour eux.

De plus, être entouré par leurs réalisations permet à nos enfants de les voir souvent et de garder en tête le souvenir de leurs bonnes performances.  Ainsi, lorsqu’ils vivront un échec ou que qu’ils n’obtiendront pas le résultat souhaité, ils seront plus faciles à réconforter.  Ils pourront se remémorer leurs nombreux succès simplement en regardant autour d’eux.

C’est une façon de faire très efficace pour les enfants tout autant que pour les adultes.  Alors pourquoi ne pas ajouter quelques-uns de vos souvenirs à la « galerie » familiale ou d’ajouter quelques éléments au décor de votre bureau.

Vous pourrez vous dire en regardant autour de vous : «Quel bonheur d’avoir autant de succès! »

 

À bientôt,

Soyez heureuse !

Annie

 

Annie Carpentier,

Auteure, conférencière

Quel bonheur d’être une mère heureuse, Éditions Quebecor

Utilisez les applaudissements des autres!

Monday, March 11th, 2013

Malgré le fait que pour certaines s’entrainer est un bonheur en soit, pour beaucoup d’entre nous ce n’est qu’un mal nécessaire.  C’est ce que l’on choisi de faire pour garder la forme et la santé.

Personnellement, j’ai besoin d’un autre incitatif que le seul plaisir de faire de l’exercice pour me motiver à bouger et aller marcher tous les matins.  Vous connaissez mon truc, les livres audio.  Écouter la suite du livre que j’ai déjà commencé est pour moi une excellente source de motivation.  Pour d’autres la musique est essentielle.  Elle permet de soutenir un bon rythme et est très motivante.  Le fait d’écouter les paroles des chansons (ou de les chanter) nous fait aussi oublier qu’on travaille fort.

Je dois l’avouer, j’ai des ces matins où la musique est un incontournable pour m’aider à avancer.  Vous savez les matins où on a l’impression d’avoir les yeux collés et que la seule direction que l’on aurait envie de prendre c’est celle de notre lit.  Et bien, pour ces matins là, j’ai une astuce additionnelle.

Je sélectionne bien sûre de la musique entrainante et pépée au maximum, mais je choisi surtout des enregistrements en spectacle.  J’écoute le « show live » avec les cris et les applaudissements de la foule.  Même si ces encouragements généreux ne nous sont pas dédiés, rien ne nous empêche de les utiliser comme source de motivation.  C’est impressionnant de ressentir l’effet que le bruit d’une foule peut avoir sur nous, notre cadence et notre motivation.

Essayez-le, pour moi ça marche ! …c’est le cas de le dire ;).  Faites comme moi et vous vous direz : « Quel bonheur d’aller s’entrainer ! »

À bientôt,

Soyez heureuse !

Annie

Annie Carpentier,
Auteure, conférencière
Quel bonheur d’être une mère heureuse, Éditions Quebecor

Du temps exclusif pour chacun d’eux !

Tuesday, March 5th, 2013

L’un de mes plus grands défis dernièrement est de passer du temps exclusif avec chacun de mes enfants à tous les jours.  Je ne pense pas être la seule dans cette situation…  Avec toutes nos occupations et celles de nos enfants, le temps dont nous disposons file bien vite.  Et logiquement, plus il y a d’enfants dans la maison, plus le défi est de taille.

Je pourrais me donner des excuses en me disant qu’avec le souper, les devoirs, le bain et les activités de tout le monde, il ne reste plus de temps pour autre chose.  Je pourrais me dire que mon contact avec mes enfants est assez bon.  Je prends tout de même le temps de m’informer de leur journée, d’aider les grands avec leurs devoirs, je m’assure aussi de tous les faire parler pendant le repas.  Sans oublier que régulièrement, après le souper, on joue en famille.

Malgré tout, je tiens quand même à passer un moment exclusif avec chacun de mes petits loups.  Parce que je sais combien c’est important pour eux.  La complicité se développe bien sûr dans le quotidien et à n’importe quel moment de la journée, mais les secrets et les confidences sont le plus souvent partagés en privé.  Bien souvent, je profite du temps plus calme d’après le bain, juste avant de dormir pour aller jaser avec eux dans leur chambre avant de les border.

C’est lors de ses instants seul à seul que les enfants abordent les sujets qui les préoccupent le plus et où ils posent les questions qu’ils n’osent pas poser devant les autres.  Personnellement, c’est grâce à ces périodes privées que mes garçons m’ont parlé d’incidents qui auraient pu les transformer rapidement en victimes d’intimidation.  Parce qu’ils ont eu l’opportunité de m’en parler, j’ai pu les aider et agir rapidement.

Ces instants sont aussi précieux pour moi.  Cela me donne une occasion de leur offrir toute mon attention.  Je peux les écouter attentivement, sans être déconcentrée par les frères et sœurs.  Cela me permet aussi de leur exprimer combien je les aime et combien je suis fière d’eux.

Alors, faites l’effort vous aussi de consacrer quelques minutes par jour à chacun de vos enfants.  Vous pourrez vous dire : «Quel bonheur d’être toute là pour eux! »

À bientôt,

Soyez heureuse !

Annie

Annie Carpentier,
Auteure, conférencière
Quel bonheur d’être une mère heureuse, Éditions Quebecor

Je suis là mon coco!

Wednesday, February 27th, 2013

Avez-vous cette impression aussi ?  Lorsqu’on a un rhume, c’est notre maman qu’on veut prêt de nous.  Je pense que c’est surtout vrai pour les jeunes enfants, mais aussi pour une grande comme moi.  Et oui, j’appelle encore ma mère quand ça ne va pas pour lui dire avec une petite voix : «maman, j’suis malade».

Je me souviens, j’étais enceinte de mon premier enfant et j’avais attrapé un gros rhume.  Il m’a atteinte physiquement bien sûre, mais surtout moralement parce que je ne pouvais pas soulager efficacement les symptômes.  Ma mère est passée pendant que mon mari était au travail. Juste le fait qu’elle soit là, qu’elle prenne ma température et me prépare une soupe m’a fait le plus grand bien.

Il me semble que c’est bien plus réconfortant quand c’est notre mère qui nous fait prendre nos médicaments, qui nous berce, qui nous place une compresse sur le front, qui nous prépare un petit repas…  On croit aussi bien plus notre mère quand elle nous dit tout doucement : «repose-toi, tout ira mieux bientôt».

Je sais bien que les câlins d’un papa, d’une grand-maman ou d’une gardienne dévouée sont tout autant apaisant.  C’est certainement pour me donner de l’importance, mais j’ai l’impression que mes petits soins sont plus efficaces que ceux des autres pour guérir mes enfants.  C’est aussi un peu d’égoïsme de ma part, parce que j’aime prendre soin de mes enfants et ça me fait du bien d’être là pour eux.

Alors, toutes les fois où c’est possible, quand ils sont malades, je prends congé pour être avec eux et je me dis : « Quel bonheur de soigner un petit rhum ! »

À bientôt,

Soyez heureuse !

Annie

Annie Carpentier,
Auteure, conférencière
Quel bonheur d’être une mère heureuse, Éditions Quebecor

 

Être positive, une question d’habitude!

Tuesday, February 19th, 2013

Être positive, en général, c’est plutôt facile.  Quand tout va bien, ce n’est pas si compliqué de garder le sourire (quoique certaines personne ne sourient pas beaucoup).  C’est lorsque les choses ne se passent pas comme on le voudrait qu’on a l’impression que c’est plus facile à dire qu’à faire d’être positive.

En fait, comme bien d’autres choses, être positive est une question d’habitude.  Pour développer davantage notre attitude positive, il faut y aller graduellement.  Il s’agit tout d’abord de faire des efforts conscients à quelques reprises pendant la journée.  Par exemple! Au lever, dans la voiture, ou en arrivant au travail…  Graduellement, on peut ajouter des moments où l’on fait attention à notre attitude.  Et puis, un jour, on n’a plus d’efforts à faire, c’est devenu une habitude.

Parfois, on réalise après coup que l’on aurait dû faire l’effort d’être positive.  Dans le feu de l’action, on n’y pense tout simplement pas.  Pour s’aider à s’en souvenir, on peut s’entourer d’objets qui nous le rappelleront.  On peut afficher de petites notes, ou des bonhommes sourires sur notre babillard, le rétroviseur, ou la porte de son bureau.  De façon plus discrète, on peut aussi donner une signification aux objets qui nous entourent.  En les voyant, on se rappellera de penser et d’agir de manière positive.

Tous ces outils nous feront penser de sourire, de fredonner, de remarquer la gentillesse des autres, la beauté du paysage, de réaliser la chance que l’on a…  Avec la pratique, même si une journée est moins facile, vous serez en mesure d’y trouver des bons côtés.

Vous verrez, la vie est bien plus belle quand on choisit d’en voir le beau.  Vous pourrez aussi vous dire: «Quel bonheur d’être positive! »

À bientôt,

Soyez heureuse !

Annie

Auteure, conférencière
Quel bonheur d’être une mère heureuse, Éditions Quebecor

Une St-Valentin magique!

Wednesday, February 6th, 2013

J’aime la St-Valentin!  Comment ne pas l’aimer puisque c’est la fête de l’amour ?  C’est un moment dans l’année où l’on nous fait penser de dire : «je t’aime» aux gens à qui l’on tient.  Idéalement, on ne devrait pas avoir besoin de ce petit rappel sur le calendrier, mais puisqu’il est là, profitons-en pour créer de beaux moments magiques.

Certaines diront : «pour moi, c’est la St-Valentin à tous les jours, je n’ai pas besoin de faire quelque chose de spécial ce jour-là ».  Justement, si vous témoignez des marques d’affections à vos proches tout au long de l’année, pourquoi pas ce jour-là ?

À chaque année, au mois de février, mon mari et moi on se planifie un souper d’amoureux pour la St-Valentin.  Il n’est pas bien différent d’un autre souper d’amoureux et il n’a habituellement pas lieu le 13 février, mais il a quand même un petit quelque chose de spécial.  On en profite pour s’échanger une carte remplie des mots qu’on ne prend pas le temps de se dire dans le brouhaha quotidien.  C’est un moment privilégié pour parler de nous, de notre couple et de notre amour.

Le soir de la St-Valentin est réservé à toute la famille.  Pendant le repas on prend le temps de se dire qu’on s’aime et surtout pourquoi.  Tous les membres de la famille parlent à tour de rôle et expliquent aux autres pourquoi ils les aiment.  Chacun reçoit donc de l’appréciation et de l’affection de tous les autres.  C’est magique lorsque les yeux des enfants s’illuminent quand ils entendent ce qu’on aime particulièrement chez eux.  Ils réalisent ainsi combien ils occupent une place importante dans la famille.

J’essaie aussi je ne pas tomber dans le piège de la consommation.  Par exemple, nous préparons un dessert spécial plutôt que d’offrir du chocolat, nous fabriquons des cartes plutôt que d’en acheter, nous offrons des câlins et des compliments plutôt que d’acheter des trucs rouges…  Ce qui est le plus magique, ce ne sont pas les babioles qu’on achète, mais le plaisir d’être avec les gens qu’on aime.

Peu importe la façon que vous choisirez pour démontrer votre amour aux gens que vous aimez, vous verrez Quel bonheur c’est de dire : « je t’aime » à la St-Valentin !

À bientôt,

Soyez heureuse !

Annie

Annie Carpentier,
Auteure, conférencière
Quel bonheur d’être une mère heureuse, Éditions Quebecor

Prendre le temps de dire merci !

Monday, January 28th, 2013

Dire merci c’est facile.  Bien sûr il y a des gens pour qui cela représente un effort, mais pour la plupart d’entre nous c’est un réflexe que l’on a acquis depuis longtemps.  Remercier est un automatisme pour presque tout le monde, c’est une formule de politesse que nos parents nous ont apprise et que l’on transmet à nos enfants.

Toutefois, remercier sincèrement est quelque chose de beaucoup plus exigeant que de simplement dire : « Merci !»   Prendre le temps de regarder la personne dans les yeux, lui sourire et lui dire merci pour la gentille attention qu’elle a eu pour nous.  Cela prend quelques secondes de plus.  Malheureusement, il y a des jours où ces quelques secondes nous semblent bien longues.  Il nous arrive alors d’oublier de remercier ou dans le meilleur des cas, on se contente d’un petit merci rapide sans regarder avant de partir en vitesse.

Je suis certaine que l’on a déjà pris le temps de «bien» vous remercier dans le passé.  Rappelez-vous combien cela fait plaisir quand on vous remercie franchement, en vous regardant dans les yeux et en mentionnant votre nom.  Cela vous a certainement accroché un sourire au visage instantanément. Je suis certaine aussi que cela vous a fait du bien, que vous vous êtes senti appréciée et que cela vous a rendu heureuse. Tout ça, grâce à un merci sincère.

Essayez d’offrir plus de « vrais » mercis autour de vous.  Que ce soit à la maison, à l’épicerie, au travail, au gym… vous verrez combien vous pouvez faire du bien à des tas de gens. Vous pourrez alors vous dire : « Quel bonheur de remercier sincèrement! »

À bientôt,

Soyez heureuse !

Annie

 

Annie Carpentier,
Auteure, conférencière
Quel bonheur d’être une mère heureuse, Éditions Quebecor

Un petit mot qui fait plaisir!

Wednesday, October 24th, 2012

On cherche parfois des manières de faire plaisir, des façons de remercier ou le cadeau parfait.  On se casse la tête, on questionne notre entourage, on fait le tour des magasins et on cherche sur internet l’idée géniale.  On perd un temps fou à chercher et on trouve rarement ce qui créera autant d’effet que l’on voudrait.

Souvent ce qui fait le plus plaisir ne s’achète pas.  C’est un cliché de le dire, mais c’est tellement vrai.  Alors pourquoi ne pas composer ces mots que l’on ne prend pas toujours le temps de dire et encore moins d’écrire ?

Avec le téléphone et surtout l’internet, on écrit de moins en moins.  Alors recevoir par la poste une enveloppe avec notre adresse écrite à la main dessus est devenu un événement presque unique en soi.  Rappelez-vous combien il est agréable d’ouvrir une enveloppe qui ne contient pas de facture ni de publicité.  Combien il est plaisant de lire de beaux mots écrits spécialement pour nous.

Alors la prochaine fois que vous voudrez surprendre en faisant plaisir, écrivez une petite note, une gentille carte ou une longue lettre en vous disant : « Quel bonheur d’écrire des petits mots ! »

À bientôt,

Soyez heureuse !

Annie

Annie Carpentier,
Auteure, conférencière
Quel bonheur d’être une mère heureuse, Éditions Quebecor

 

 
Suivez-moi sur:
CONFÉRENCES À VENIR
Visitez l'onglet "Conférence" dans la section "Inspiration" pour connaître les dates des prochaines conférences publiques.