Image 01

Archive for April, 2012

Vos résolutions tiennent-elles toujours?

Wednesday, April 25th, 2012

C’était le début de l’année, le temps du changement et des résolutions.  On nous l’a rappelé largement à la télévision, dans les magasines, sur les blogues… Avez-vous pris des résolutions en ce début d’année? Pourquoi, parce que tout le monde dit de le faire ou parce que vous en aviez vraiment envie?

Dans le passé, j’ai déjà pris mes résolutions sans trop y réfléchir.  Je souhaitais comme beaucoup d’entre-nous, travailler moins, perdre du poids ou passer plus de temps en famille.  Mais après quelques semaines, j’avais déjà oublié toutes mes bonnes intentions.  Je revenais à mon train-train quotidien sans y repenser… jusqu’au mois de janvier suivant.  C’est à ce moment que je me sentais envahie de sentiments de culpabilité, d’incompétence et je ressentais une pression immense de mieux faire cette fois-ci.

Malgré ce que l’on essaie de nous faire croire, on n’est pas obligé de prendre nos résolutions à l’arrivée de la nouvelle année.  Bien sûr, cela peut être un moment opportun pour certaines personnes, mais le premier jour du printemps, notre anniversaire, le 3ième dimanche d’août ou simplement aujourd’hui sont des journées toutes aussi adéquates pour le faire.  Pour qu’une résolution dure et ait un effet positif dans notre vie, il n’est pas nécessairement avantageux qu’elle soit prise à minuit le 31 décembre en buvant un verre de champagne.

Lorsqu’on veut prendre une nouvelle bonne habitude, entreprendre de nouveaux projets, changer des choses dans sa vie, cela doit être fait à un moment favorable pour nous… et ce n’est pas nécessairement le premier jour de l’année.  On doit être prête et enthousiaste devant ce défi personnel. Pour rester fidèle aux changements apportés dans notre vie, il faut que ceux-ci aient été voulus et réfléchis.  Alors qu’on y pense en hiver ou en été, l’important c’est de prendre des résolutions que nous tiendrons longtemps.

Quel bonheur de prendre les résolutions qui nous conviennent et au meilleur moment pour nous !

À bientôt,

Soyez heureuse !

Annie

Annie Carpentier,
Auteure, conférencière
Quel bonheur d’être une mère heureuse, Éditions Quebecor

Être gentille me rend heureuse!

Wednesday, April 18th, 2012

Tous ceux et celles qui font du bénévolat le disent souvent : « c’est pour moi que je le fais ».  Pour quelqu’un qui n’a pas l’habitude d’aider les autres, c’est difficile de concevoir que rendre service fait d’abord du bien à la personne aidante et ensuite à celle qui est aidée.

Rendre service, aider, partager, ou simplement être gentille et polie crée inconsciemment en nous un sentiment positif de fierté.  Agir ainsi nous confirme que l’on est une bonne personne, que nous sommes pleine de bonté, aimante, respectueuse, humaine…  Le regard de l’autre, son sourire ou son merci contribue aussi à nous faire sentir bien.  Cela nous confirme que ce que l’on fait est bien et que ce n’est pas passé inaperçu, que quelqu’un d’autre a vu le beau en nous.

Il n’est pas nécessaire de passer des heures à la soupe populaire ou avec des personnes âgées pour ressentir ces sentiments positifs dans notre cœur.  Il ne suffit que de quelques gestes faciles.  Être polie est la manière la plus accessible d’être bonne pour les autres.  Sourire aux gens dans la rue, dire : « Bonjour! » aux personnes que l’on rencontre, ouvrir la porte à quelqu’un, retenir la porte de l’assesseur, dire : « merci! » à ceux qui ont une gentille attention pour nous…  Ce sont là bien des manières de faire plaisir aux autres qui nous font d’abord du bien.

Plusieurs d’entre nous font déjà tout ça à tous les jours parce que c’est ce que l’on nous a appris.  Il y a toutefois une différence entre le faire par automatisme ou pour faire plaisir.  La magie se passe au moment où vous choisissez de faire ces petits gestes parce que vous le voulez bien et surtout pour faire du bien.

N’hésitez pas à être polie et serviable pour pouvoir dire : « Quel bonheur d’être gentille! »

À bientôt,

Soyez heureuse !

Annie

Annie Carpentier,
Auteure, conférencière
Quel bonheur d’être une mère heureuse, Éditions Quebecor
 
Suivez-moi sur:
CONFÉRENCES À VENIR
Visitez l'onglet "Conférence" dans la section "Inspiration" pour connaître les dates des prochaines conférences publiques.