Image 01

Archive for February, 2013

Je suis là mon coco!

Wednesday, February 27th, 2013

Avez-vous cette impression aussi ?  Lorsqu’on a un rhume, c’est notre maman qu’on veut prêt de nous.  Je pense que c’est surtout vrai pour les jeunes enfants, mais aussi pour une grande comme moi.  Et oui, j’appelle encore ma mère quand ça ne va pas pour lui dire avec une petite voix : «maman, j’suis malade».

Je me souviens, j’étais enceinte de mon premier enfant et j’avais attrapé un gros rhume.  Il m’a atteinte physiquement bien sûre, mais surtout moralement parce que je ne pouvais pas soulager efficacement les symptômes.  Ma mère est passée pendant que mon mari était au travail. Juste le fait qu’elle soit là, qu’elle prenne ma température et me prépare une soupe m’a fait le plus grand bien.

Il me semble que c’est bien plus réconfortant quand c’est notre mère qui nous fait prendre nos médicaments, qui nous berce, qui nous place une compresse sur le front, qui nous prépare un petit repas…  On croit aussi bien plus notre mère quand elle nous dit tout doucement : «repose-toi, tout ira mieux bientôt».

Je sais bien que les câlins d’un papa, d’une grand-maman ou d’une gardienne dévouée sont tout autant apaisant.  C’est certainement pour me donner de l’importance, mais j’ai l’impression que mes petits soins sont plus efficaces que ceux des autres pour guérir mes enfants.  C’est aussi un peu d’égoïsme de ma part, parce que j’aime prendre soin de mes enfants et ça me fait du bien d’être là pour eux.

Alors, toutes les fois où c’est possible, quand ils sont malades, je prends congé pour être avec eux et je me dis : « Quel bonheur de soigner un petit rhum ! »

À bientôt,

Soyez heureuse !

Annie

Annie Carpentier,
Auteure, conférencière
Quel bonheur d’être une mère heureuse, Éditions Quebecor

 

Être positive, une question d’habitude!

Tuesday, February 19th, 2013

Être positive, en général, c’est plutôt facile.  Quand tout va bien, ce n’est pas si compliqué de garder le sourire (quoique certaines personne ne sourient pas beaucoup).  C’est lorsque les choses ne se passent pas comme on le voudrait qu’on a l’impression que c’est plus facile à dire qu’à faire d’être positive.

En fait, comme bien d’autres choses, être positive est une question d’habitude.  Pour développer davantage notre attitude positive, il faut y aller graduellement.  Il s’agit tout d’abord de faire des efforts conscients à quelques reprises pendant la journée.  Par exemple! Au lever, dans la voiture, ou en arrivant au travail…  Graduellement, on peut ajouter des moments où l’on fait attention à notre attitude.  Et puis, un jour, on n’a plus d’efforts à faire, c’est devenu une habitude.

Parfois, on réalise après coup que l’on aurait dû faire l’effort d’être positive.  Dans le feu de l’action, on n’y pense tout simplement pas.  Pour s’aider à s’en souvenir, on peut s’entourer d’objets qui nous le rappelleront.  On peut afficher de petites notes, ou des bonhommes sourires sur notre babillard, le rétroviseur, ou la porte de son bureau.  De façon plus discrète, on peut aussi donner une signification aux objets qui nous entourent.  En les voyant, on se rappellera de penser et d’agir de manière positive.

Tous ces outils nous feront penser de sourire, de fredonner, de remarquer la gentillesse des autres, la beauté du paysage, de réaliser la chance que l’on a…  Avec la pratique, même si une journée est moins facile, vous serez en mesure d’y trouver des bons côtés.

Vous verrez, la vie est bien plus belle quand on choisit d’en voir le beau.  Vous pourrez aussi vous dire: «Quel bonheur d’être positive! »

À bientôt,

Soyez heureuse !

Annie

Auteure, conférencière
Quel bonheur d’être une mère heureuse, Éditions Quebecor

Une St-Valentin magique!

Wednesday, February 6th, 2013

J’aime la St-Valentin!  Comment ne pas l’aimer puisque c’est la fête de l’amour ?  C’est un moment dans l’année où l’on nous fait penser de dire : «je t’aime» aux gens à qui l’on tient.  Idéalement, on ne devrait pas avoir besoin de ce petit rappel sur le calendrier, mais puisqu’il est là, profitons-en pour créer de beaux moments magiques.

Certaines diront : «pour moi, c’est la St-Valentin à tous les jours, je n’ai pas besoin de faire quelque chose de spécial ce jour-là ».  Justement, si vous témoignez des marques d’affections à vos proches tout au long de l’année, pourquoi pas ce jour-là ?

À chaque année, au mois de février, mon mari et moi on se planifie un souper d’amoureux pour la St-Valentin.  Il n’est pas bien différent d’un autre souper d’amoureux et il n’a habituellement pas lieu le 13 février, mais il a quand même un petit quelque chose de spécial.  On en profite pour s’échanger une carte remplie des mots qu’on ne prend pas le temps de se dire dans le brouhaha quotidien.  C’est un moment privilégié pour parler de nous, de notre couple et de notre amour.

Le soir de la St-Valentin est réservé à toute la famille.  Pendant le repas on prend le temps de se dire qu’on s’aime et surtout pourquoi.  Tous les membres de la famille parlent à tour de rôle et expliquent aux autres pourquoi ils les aiment.  Chacun reçoit donc de l’appréciation et de l’affection de tous les autres.  C’est magique lorsque les yeux des enfants s’illuminent quand ils entendent ce qu’on aime particulièrement chez eux.  Ils réalisent ainsi combien ils occupent une place importante dans la famille.

J’essaie aussi je ne pas tomber dans le piège de la consommation.  Par exemple, nous préparons un dessert spécial plutôt que d’offrir du chocolat, nous fabriquons des cartes plutôt que d’en acheter, nous offrons des câlins et des compliments plutôt que d’acheter des trucs rouges…  Ce qui est le plus magique, ce ne sont pas les babioles qu’on achète, mais le plaisir d’être avec les gens qu’on aime.

Peu importe la façon que vous choisirez pour démontrer votre amour aux gens que vous aimez, vous verrez Quel bonheur c’est de dire : « je t’aime » à la St-Valentin !

À bientôt,

Soyez heureuse !

Annie

Annie Carpentier,
Auteure, conférencière
Quel bonheur d’être une mère heureuse, Éditions Quebecor
 
Suivez-moi sur:
CONFÉRENCES À VENIR
Visitez l'onglet "Conférence" dans la section "Inspiration" pour connaître les dates des prochaines conférences publiques.